vox-infos.com le portail de l’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Recherche


CCIR: "Notre ADN: ingéniosité, innovation, solidarité"

Date de publication : 12/05/2017

Philippe GUERAND, Pdt de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes

"Notre ADN: ingéniosité, innovation, solidarité"

Philippe Guerand dirige la nouvelle CCI régionale depuis la fusion intervenue le 2 janvier dernier entre les entités d’Auvergne et de Rhône-Alpes qui ont "la même culture industrieuse, de gens qui se lèvent tôt, qui ont en commun la culture du travail. Une région qui a dans son ADN l’ingéniosité, l’innovation, et la solidarité nécessaire dans des milieux naturels parfois difficiles.Les infrastructures sont excellentes notamment dans le couloir rhodanien, plus compliquées ailleurs."

 

Q. Comment s’est déroulée la fusion?

 

"La fusion s’est bien déroulée. Nous avons 13 CCI territoriales et locales très diverses. Notre mission, l’accompagnement des 370 000 entreprises régionales et le développement économique de tous les territoires.

Ce qui est primordial c’est la cohérence de l’action permettant d’assurer l’égalité d’accès aux ressources grâce à une couverture géographique de proximité dans un espace de 70 000km2 et au recours aux outils virtuels pour être bons dans nos missions." 

NDLR: A noter le statut particulier de la CCI Beaujolais, présidée par Jean Baptiste Maisonneuve, qui n’ayant pas participé aux regroupements de CCI, est désormais directement rattachée à la chambre régionale qui entérine les décisions. 

 

Q. Comment va l’économie régionale?

 

Le climat des affaires apparaît ambivalent. D’une part l’activité s’est étoffée dans nombre de secteurs, de façon plus prononcée pour les grandes entreprises et les PME que pour les TPE. Les difficultés sont en recul comme le montre le niveau des défaillances d’entreprise. Les marges se sont redressées mais les résultats du commerce extérieur montrent bien que le défi de la compétitivité subsiste. L’orientation est également favorable pour la création d’emplois par les entreprises. D’autre part, le contexte général incite à une grande circonspection, avec des données économiques moins favorables (hausse du coût des matières premières, perspective de remontée des taux d’intérêt...), un contexte international tendu (poussées protectionnistes, mise en œuvre du Brexit, menace permanente d’attaques terroristes...) et la longue séquence électorale française, en général cause d’attentisme. Ces contraintes et menaces expliquent sans doute les incertitudes quant à la reprise de l’investissement.

 

 

Q.Quel set la part de l’export dans la balance commerciale de la Région?

 

Auvergne-Rhône-Alpes est la 3e région exportatrice  après Paris-Ile-de-France et Grand Est. Elle représente 12,8 % des exportations françaises (56,715 Mds €). Notre solde commercial excédentaire de 1,1 Md€. 

Q. En quoi la CCIR favorise-t-elle l’innovation?

Nos forces économiques sont en mouvement. Année après année, nous voyons comment s’opèrent les grandes transitions, notamment dans le numérique, avec les avancées permanentes en termes d’usages.

 

Ce qui passe par la formation. qu’elle soit initiale, par la voie de l’apprentissage ou continue.

 

A partir de la demande sur le terrain, les CCI de la région ont créé le dispositif Commercial PME – financé par la Région, l’Etat et l’Europe – pour accompagner les entreprises à initier, structurer et rendre plus performante leur fonction commerciale et marketing. Le dispositif a fait l’objet d’un déploiement rapide par l’ensemble des CCI en 2013 et enregistre des résultats positifs : recrutements significatifs sur la fonction commerciale, augmentation de CA, amélioration de la rentabilité…

Près de 500 entreprises bénéficient de Commercial PME

 

Q. Et les clusters?

La CCI de région est fondatrice et accompagne de longue date le développement du cluster « Aerospace Cluster Auvergne-Rhône-Alpes ». Celui-ci a permis de mettre en évidence l’excellence de l’offre industrielle et technologique , 2eme région aéronautique française derrière Toulouse et Airbus.. D’une manière générale, il convient d’accompagner les clusters et les pôles de compétitivité pour leur permettre d’accéder à une certaine maturité et autonomie. Nous voyons aussi comment la formation de la ressource humaine s’affirme comme un enjeu clé pour nos succès économiques et pour l’équilibre de notre société.

 

Q; Quelle est votre vision de la proximité?

 

Dans ce contexte d’évolutions à un rythme qui s’accélère, je note aussi l’importance accordée à la proximité par de nombreux acteurs économiques. Cette proximité est bien sûr un impératif pour répondre aux aspirations du client, en termes de satisfaction de ses exigences et de confiance. Elle apparaît in fine, dans certains cas, comme une condition pour assurer la rentabilité de l’activité. Elle est enfin un échelon incontournable pour assurer certains équilibres.

Oui, même si elle doit se penser dans un contexte global, avec des formes renouvelées, rendues possibles par les avancées technologiques et l’évolution des rapports sociaux, la proximité demeure une valeur sûre. Avec mes collègues présidents de CCI territoriales, nous en sommes convaincus et la prenons pleinement en compte dans la phase de structuration de notre réseau de CCI sur le périmètre Auvergne-Rhône-Alpes et de définition de nos actions au profit des entreprises.

 

Q. Quel futur pour notre région?

 

Notre région est résolument tournée vers les industries du futur. A nous d’être capables de faire émerger, par la croissance ou les regroupements, des entreprises de taille à lutter à l’international. Pour cela, il faut impérativement augmenter le nombre des ETI (Entreprises de taille intermédiaire).

 

Propos recueillis par Florent DESSUS

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

230M€, le budget cumulé des CCI 

 

 

La CCIR c’est 2000 collaborateurs permanents et 1000 vacataires, 13 chambres et 650 élus bénévoles. A Lyon travaillent 150 collaborateurs qui assurent les fonctions support:R.H., payes, direction administrative et financière, informatique, juridique, achats groupés.

 

Les recettes

Les ressources fiscales 100M€ représentent 45% du budget. 130M€ proviennent de la facturation de prestations (33%), le solde étant constitué de subventions diverses et variées.

Abonnez-vous !

Découvrez nos offres d’abonnement en un clic.

 

Découvrez les Unes de nos journaux à télécharger gratuitement


Voir les unes

 

Vidéos à la une

 

 

 

Voir les vidéos archivées ICI

Création de site internet: Cianeo